Des masques dans la rue

Mélodie sent de minuscules flocons lui caresser le dos au fil de sa promenade. Soudain, cette belle randonnée presque « romantique » est interrompue par un spectacle désolant. Oh! non, ce n’est pas possible s’exclame Mélodie qui s’arrête net. Autour d’elle, des masques souillés jonchent le sol à quelques centimètres de son museau, en plus !!!

Rien n’est plus désagréable se dit-elle que d’avoir sous les yeux ces masques bleus délavés qui se laissent pousser par le vent avant de glisser dans la Dadou. Bibi sa gardienne qui la tient en laisse intervient : « on dit dans la gadoue, Mélodie, c’est-à-dire dans la boue. Dadou, c’est le nom d’une rivière dans le sud de la France, voyons… Mélodie — qui a toujours un sérieux problème avec les mots, on le sait — ne se laisse pas démonter pour autant. Cette erreur, même si c’en est une! est minime… et elle le fait aussitôt savoir à Bibi: « les masques dans la gadoue vont sûrement finir un jour ou l’autre dans des rivières, semblables à celle de Dadou, c’est ce que je voulais dire…. sans doute… ». 

Elle s’empresse d’ajouter que cela augmente la pollution des cours d’eau et que les animaux marins, ses amis, vont en souffrir parce qu’ils vont s’en nourrir, sans se méfier. Bibi ne peut que lui donner raison : ces fameux masques bleus seront des milliers à venir s’échouer dans les cours d’eau à la fin de la pandémie.

© Tinmoi, 2020

Comme ils sont fabriqués d’un tissu fait à base de polypropylène, soit de la matière plastique, ils prendront des centaines d’années à se dégrader, c’est ce que soutiennent les spécialistes. Devant ce triste spectacle dans les rues, Bibi et Mélodie terminent ici leur décevante promenade non sans rappeler, toutefois, que ce n’est pas parce que ces masques sont jetables qu’il faut les jeter…. à la rue, à la sortie des magasins, dans les parcs. La planète a déjà bien assez de pollution à combattre sans qu’on lui ajoute des masques bleus souillés et peut-être même contaminés. 

Ils sont, c’est clair, une catastrophe écologique, rien de moins.

© Sophie-Laurence Lamontagne, 2021

Une réflexion au sujet de « Des masques dans la rue »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s